L'Infolettre

FDH_3625-Modifier_1500_869

L'Infolettre FD

Cyberbulletin sporadique et graphico-musical
n°5 avril 2019

Edito

Une Infolettre de printemps ou ... de fin de saison des pluies ? Nous n'en savons plus rien car dans le fièvre de nos préparatifs au départ, les calendriers eux-mêmes sombrent dans la confusion. Je profite donc de cette courte pose entre deux démarches pour lancer un ultime coucou avant une longue interruption, sans doute.
La machine administrative va-t-elle nous broyer cette fois ? C'est bien probable et il fallait s'attendre à voir s'accumuler de lourds nuages à l'approche de la froide et lointaine Europe. Dénouement fin juin - pas avant - et peu de temps pour organiser au mieux notre nouvelle vie dans le sud-ouest.

Comme le reflète cette cinquième édition de l'Infolettre, notre hiver fut (en partie) italien, en ce tout début d'année, consacré à la région de Naples et ses (très) vieilles pierres : Pompéi et Herculanum bien sûr, mais aussi le cœur historique de Naples et son fabuleux Musée National d'archéologie, Sorrento et la côte amalfitaine. Il serait dommage de trop écouter les nombreuses recommandations à la prudence qui nous sont systématiquement faite à propos de Naples, et, sans tomber dans la naïveté, l'Italie - fusse Naples - ne harcèle ou n'arnaque pas ses visiteurs comme le Maghreb, l'Inde, l'Indonésie ou quantité d'autres endroits sur la planète.
La vieille ville est d'une incroyable richesse architecturale et grouillante de vie tandis que la promenade du bord de mer fait penser à Rauba capeu et le quai des Ponchettes (pour les amis niçois), en plus vaste.
Enfin, pour qui s'intéresse au monde romain antique - c'est mon cas et depuis longtemps - la région est évidemment le témoignage le plus étonnant, émouvant, bouleversant que l'on puisse trouver, un cas unique où le temps semble avoir suspendu son vol pour nous offrir l'image quasi photographique d'une société humaine à la fois si proche et si lointaine.

Nous ne voulons pas jouer les blasés en déclarant que les Seychelles paraissent un tantinet superficielles comparées à Pompéi, mais c'est pourtant le cas. Et puis d'ailleurs qui songerait à établir une comparaison entre elles ?
Le soleil y est plus dur qu'à La Réunion et les paysages littoraux plus enchanteurs. Des îles de l'océan indien que nous avons visitées, elles sont les plus proches de la carte postale paradisiaque typiquement polynésienne. Le décor naturel semblerait parfois organisé par la main d'un paysagiste tant l'agencement des couleurs, des roches ou de la végétation parait raffiné. Mahé, Praslin et sa fameuse coco-fesse ("cucul-la-prasline", et oui) puis La Digue ("de Nantes à Montaigu...", on n'en sort pas), sont les must parmi toutes les îles et îlots formant cet archipel.

FD

Les focus du moment

Le focus musique

Flashback sur le précurseur, l'amusette (très sérieuse), l'exercice de style : le Concerto pour trompette et orchestre n°1 "classique" Op. 22 de 2011. Les premier et deuxième mouvements reprennent deux idées musicales tirées du répertoire concertant du grand Mozart pour les développer différemment. Le troisième, en forme de rondo comme il se doit, est original.
Ce divertissement à la manière de Mozart est écrit pour orchestre de chambre (flûte, hautbois, clarinette, basson et cordes) et trompette solo en Ut. (Réduction pour piano disponible.)
Saura-t-il remplacer celui que le maître de Salzburg, encore tout jeune, aurait écrit pour notre instrument et qui demeure introuvable depuis plus de deux siècles ?...

[matériel d'orchestre sur simple demande]

(animation You tube ici)

FDH_3886pre3-2_1000_934

Le focus photo

Pompéi me fascinera toujours autant. A l'occasion d'une visite au musée d'archéologie de Naples, j'ai photographié un bon nombre de chefs-d’œuvres de la peinture et de la mosaïque pompéienne. La chaleur des coulées pyroclastiques puis deux millénaires ont altéré les teintes des pigments d'origine. Qu'à cela ne tienne : en réglant dans Lightroom la température des couleurs, les dominantes et deux-trois choses encore, on rétablit la colorimétrie d'origine et les fresques retrouvent une fraîcheur et un naturel étonnants, en quelques clics !

Actualité

Escapade aux Seychelles. Les plus lointaines voisines des Mascareignes sont vraiment jolies et rappellent à bien des égards les îles sous le vent de l'archipel polynésien. Plus charmeuses sans doute, elles sont néanmoins moins authentiques que Rodrigues car entièrement tournées vers l'industrie du tourisme.

FDH_7017pre_1200_797
Attention...
3, 4, c'est à vous !
La photo - NikonNB
Archives de l'Infolettre
facebook linkedin youtube email 
MailPoet